Connaître Emmaüs-Rouen

               Créée en 1963, avec le concours de l’Abbé Pierre, la communauté de Rouen/ND de Bondeville s’est d’abord installée dans des bâtiments en bois. En 1964, la « mobilisation générale du cœur », lancée par le comité d’amis, implante en fanfare, lors du grand nettoyage de Pâques, l’esprit Emmaüs à Rouen.

                 Les bâtiments sont reconstruits en dur en 1970 après un incendie. Axée sur le service extérieur, la communauté fait alors un accueil extensif au détriment de sa propre rénovation.

                  Les années 70 sont celles de la récupération du papier-carton.

                Les années 80 sont celles du service de proximité, la communauté assurant l’essentiel du service de subsistance auprès de 600 familles. En 1988, une annexe est ouverte à Pissy-Pôville pour héberger des femmes.

                    En plus des solidarités de proximité, la communauté a toujours participé activement à des solidarités nationales et internationales (Pologne, Mali, Burkina-Faso, Haïti, etc.).

                     En 1997, un nouvel habitat est construit, permettant de loger dignement les compagnons et permettant l’accueil de nos vieux compagnons retraités ainsi que de couples. Depuis 2002 , une salle de vente annexe est ouverte à Petit-Quevilly dans le but d’offrir aux populations en difficulté de la Rive-Gauche les mêmes services qu’aux habitants de la Rive-Droite.

 

                     45 compagnons et compagnes font vivre la communauté. Ils sont encadrés par des responsables qui les aident ainsi à retrouver une place dans la société grâce à leur travail et à la vie en communauté. Une personne à plein temps, chargé de l’administratif et une intervenante sociale à mi-temps complètent l’équipe des permanents du site. Les Compagnons d’Emmaüs ne vivent que de leur travail. La communauté ne reçoit aucune subvention de fonctionnement. Plus de 100 personnes sont accueillies de façon temporaire chaque année. La durée de leur séjour n’est pas limitée.